" MARIE BATAILLE auteur littérature jeunesse, livres pour enfants, presse, roman feuilleton: janvier 2013

Mes histoires en presse magazine

Lire la suite »

"Mon frère ce héros" nouvelle édition de "la Joconde a disparu" et nouvelle présentation de mes livres

Lire la suite »

Dernier Lundi Chou farci du 28 janvier : Insomnie

Photo Claude Degoutte


Insomnie

               Un bol de tisane dans une main et la télécommande dans l'autre, la nuit avance. Il est tard. Toute la maison dort. Pas moi et je zappe pour accrocher quelque chose qui en vaille la peine. Je tombe sur un type tout fluet, vêtu de noir et blanc comme un domino, qui chante, avec une voix de soprano. Dans ma  mémoire un mur de brique s'effondre. C'est l'été 79 dans ma chambre au fin fond du Sud, au bord des Pyrénées. C'est l'été avec un mangeur de disque qui tourne à fond les manettes et crache du Klaus Nomi pour mettre en miettes le grand amour torride qui me consume comme une bûche de la grange. 

A l'époque je ne savais pas grand chose de ce type maquillé comme un clown qui avait une voix géniale pour interpréter des opéras-rock déchirants faits sur mesure pour une génération d'écorchés vifs. Mais oui.... Klaus Nomi, un allemand pur jus, plein de Wagner, de Louis II, de Sissi, de Nina Hagen, de Warum, de châteaux lunaires et d'exilés martiens... L'homme des deux ou trois quarante cinq tours de mon tourne-disque aura  une vie difficile et une fin tragique, comme l'époque. Il meurt du sida. Seul et loin de chez lui. Ses musiciens, son imprésario et d'autres, se souviennent avec une lucide sincérité qu'il est mort tristement dans un hôpital américain. "Le cancer des homos" faisait peur comme la peste. On ne savait presque rien encore de cette maladie tueuse qui vous faisait devenir comme un pustuleux squelette vivant en quelques mois dans une chambre stérile. On craignait la contagion. Personne ne lui a tenu la main.
            Aujourd'hui, des hommes et des femmes sont dans la rue pour permettre aux homosexuels et aux lesbiennes de se marier... Le mariage pour tous... On ne guérit toujours pas du sida mais on survit avec des traitements féroces... Aujourd'hui quelques voix de castrat sont à la mode mais il faut aller Salle Pleyel pour les entendre. Aujourd'hui on est sage puisque presque tout est permis... 


Justement, ça me donne envie de donner un coup de baskets dans la fourmilière. Finis les lundis raviolis, clafoutis, choux farcis et autres dégustations. 
Je vais vous changer le potage. 
Je vais vous offrir du Klaus Nomi, saupoudré de Frank Sinatra, assaisonné à la sauce Brice de Nice, chauffé à la Charles Aznavour et doré à l'or fin!... 

Un roman, chapitre après chapitre, lundi par lundi... 
Allez, debout les mirettes, pour ce feuilleton fleuve qui commence dès la semaine prochaine. 
Ne manquez pas de donner votre avis!...

Marie Bataille




les "Lundi Chou Farci" étaient sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx

Lire la suite »

Lundi Chou farci du 21 janvier / Roméo et Juliette : suite et fin

Photo Claude Degoutte


Roméo et Juliette: suite et fin

Il lui dit qu'il va partir, que son bateau appareille dans la soirée, qu'il ne l'oubliera jamais, qu'elle est belle comme une fleur du Pays du Soleil Levant avec son visage de porcelaine peinte, qu'il reviendra l'année prochaine et qu'il la retrouvera, là, ici à la même heure et qu'il y pensera jusqu'à ce que jour arrive.
Elle l'écoute, elle voudrait que cet instant ne finisse jamais, elle sait qu'il ne ment pas, elle voudrait qu'il l'épouse tout de suite, là, ici, maintenant, elle a peur que la fleur de sa coiffe blanche se fane d'attendre son retour, elle a peur de ne plus être aussi belle la prochaine fois, elle voudrait que le temps s'arrête et les fige comme des statues de sel, elle voudrait le suivre sur son navire, partir en voyage de noce, elle voudrait croire un instant que rien n'est impossible, que l'amour triomphe toujours de tout.

Petit poème en prose pour tous les travestis du monde.

Marie Bataille


les "Lundi Chou Farci" sont sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx
Lire la suite »

Lundi Chou farci du 14 janvier : Roméo et Juliette


Photo Claude Degoutte



Roméo et Juliette


                 Mariage pour tous : je suis pour! Mais je n'aime pas la formule. En ces temps de soldes, ça fait braderie, article bon marché....
Si depuis Proust les temps ont changé, si quand même, beaucoup de gens n'acceptent toujours pas les choses qui ne leur ressemblent pas, toutes les choses qui ne sont pas leur façon de vivre. Les privilèges ont la peau dure, sur tous les sujets. Donc, il fallait trouver un slogan. Ca y est c'est fait! 

Mais où allons nous?...  Pourra-t-on lutter indéfiniment contre l'intolérance sans peu à peu devenir des peuples beniouioui, des accepte-tout, des avaleurs de couleuvres ?... Tout le monde a droit à tout, alors, Madame Michu? Toutes ces acceptations ne nous mènent-elles pas vers notre fin,  vers une dilution mortelle dans le grand maestrom mondial ? Mama mia....
                  Qui sait? Dans quelques décennies le monde n'appartiendra peut-être qu'à ceux de nos enfants qui auront su ouvrir grands leur oreilles et leurs yeux et qui seront capables d'absorber, de lire et de comprendre des cultures, des moeurs et des croyances différentes. Seuls ceux là auront les clés du monde, la paix de l'âme, la possibilité de créer un monde meilleur?... Ou bien l'argent mettra-t-il tout le monde d'accord et achètera-t-il le monde des idées? En même temps, ces enfants devront savoir garder à l'esprit  d'où ils viennent, chacune de leurs différences, comme la trace tribale innée, le tatouage indélébile  et le transmettre pour être sûrs de se retrouver avec eux même, le grand soir et accepter de mourir. 
Il faudra être soi et quelqu'un d'autre. Il faudra sans doute savoir être schizophrène, maîtriser cette folie et ne plus culpabiliser d'être fou... Tout un programme !... Sinon reviendrons nous aux guerres de religions, aux guerres des tranchées, aux guerres civiles?... Partout...
                    Pour tourner cette page du "petit philosophe joyeux et en herbe", je me souviens de mes années de jeunesse où Brassens était un type à la mode, un sacré mec gonflé, un anar qui ruminait du bourgeois, bref un type qu'on écoutait en boucle en sortant de la fac et qui chantait :
                       "J'ai l'honneur de
                       Ne pas te demander ta main....
                      Ne gravons pas nos noms
                      Au bas d'un parchemin..."
                     (la non demande en mariage)
                     
Marie Bataille

les "Lundi Chou Farci" sont sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx
Lire la suite »

Lundi Chou Farci du 7 janvier : Fins de série : on solde

Photo Claude Degoutte



Fins de série : on solde

Les bonbons Anytime : ils viennent de Corée du Sud, sont un subtil mélange de menthe, de lait et de coco. Au Japon, ces bonbons se déclinent en plusieurs parfums de fruits... Un délice absolument absolu!

Un livre chaud et moëlleux comme le sable de la plage : Le club des Incorrigibles Optimistes.

Une lampe de chevet d'inspiration "maison": un simple tube de métal sur un petit socle acheté dans une brocante, un abat-jour fleuri trouvé dans un coin de bonnes affaires, une jolie petite souris blanche et moustachue, en fine peluche, dressée sur ses pattes, un petit luxe... et un ruban de satin rose et vert pour qu'elle reste sagement attachée au pied de la lampe. Un must pour éclairer le coin de table ou trône mon ordi !... ou bien éclairer le lit de Jojo l'enfant terrible!... Au choix!

Mon job saisonnier d'emballeuse de paquets cadeaux au BHV, tout beau, tout refait, tout neuf...mais qui a gardé son âme simple, généreuse et à la bonne franquette!

Un nouveau syndic qui fait tout ce qu'on lui demande... Merveille!

Une petite histoire qui a germé, qui s'est écrite, qu'on a ficelée, et qui va montrer un jour le bout de son nez dans un "J'aime lire" .... à paraître chez Bayard.... Bonheur!

Un repas de Noël particulièrement charmant avec des enfants devenus des anges de bonne humeur et d'excellente compagnie!... Le Miracle de Noël!

Les encouragements de Loulou le chat, à la ménagère que je suis obligée d'être : lorsque les sols carrelés sont lavés, j'ai droit à une Circus Parade avec roulade dans la cuisine et danse du ventre dans la salle de bain.

Avoir retrouvé mon île grecque cet été après l'avoir abandonnée l'été d'avant. Se sentir comme une jeune amoureuse quand on aperçoit le ponton et ses quais posés sur l'eau qui vous attendent. Frisson de premier amour, bonheur de l'immuable.


Marie Bataille




les "Lundi Chou Farci" sont sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx

Lire la suite »

Lundi Chou farci du 31 décembre : les gros bonnets

Photo Claude Degoutte


Les gros bonnets


     Au premiers frimas, aux premières brumes d'hiver, ils sont là, plantés sur toutes les têtes ados et trentenaires, les bonnets de laine qui serrent bien le front et font des crânes en pain d'épice, avec ou sans pompons. Toutes ces têtes de Schtroumpfs et de Perlinpimpins savent-elles qu'à mon époque, ce genre de bonnet étaient une insulte pure et simple à la coquetterie féminine et masculine et un handicap rédhibitoire à toute drague. Ces bonnets étaient reconnus pour nous faire des têtes de demeurés chauves qui, surement l'été, sur la plage du Lavandou, exhibait un maillot de bain du même style, lui aussi en laine. Heureusement James Bond ne trainait pas encore dans les parages... 

Je me souviens avoir jeté un de ces sinistres bonnets sous une voiture et un autre par dessus un pont et être rentrée chez moi en prétextant un oubli sur les porte-manteaux du bahut. Mais ces bonnets repoussaient comme du chiendent sous les aiguilles à tricoter de nos mères et nos grands-mères.... Et vas y que je t'en fasse deux autres pour te protéger des otites...
    Les seuls et seules qui portaient ces bonnets étaient des enfants peu riches ou totalement assujettis au dictat matriarcal de la famille. En plus du bonnet, ils avaient aussi très souvent de grosses écharpes aux couleurs vives et des pulls fait maison en cent pour cent acrylique . Les plus riches portaient en ces temps là des cagoules à la maille fine et industrielle. Ca c'était chic, ça c'était mode. J'attends avec impatience le retour de cet accessoire hivernal. Plutôt que de porter le foulard, portez la cagoule!
           Mais les temps ont changé, les contextes sont différents et mon Hector en plus du bonnet porte des oreillettes. Perlinpimpin peut-être, mais Perlinpimpin branché. La tête ainsi enveloppée, les oreilles prises, le monde du silence peut commencer. On est dans sa bulle la tête au chaud. On peut enfin se prendre pour les rois du monde 2013!


Marie Bataille






les "Lundi Chou Farci" sont sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx
      
Lire la suite »

Vous aimerez peut être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget