" MARIE BATAILLE auteur littérature jeunesse, livres pour enfants, presse, roman feuilleton: ROMAN FEUILLETON / la merveilleuse histoire de Ronrono Chapati / semaine 2

ROMAN FEUILLETON / la merveilleuse histoire de Ronrono Chapati / semaine 2


- Allo! Allo ! Chloé??... Tu parles, c'est sa messagerie... Chloé rappelle moi s'il te plaît. Ca urge! C'est au sujet de ton cadeau d'anniversaire surprise. Si tu as décidé de te fâcher définitivement avec moi tu as fait exactement ce qu'il fallait faire... Si tu ne me rappelles pas d'ici une heure, tu n'es plus ma fille et moi ta mère.

Mme Levantre s'est effondrée dans le canapé en cuir noir en regardant fixement le mur d'en face et puis elle s'est mise à parler au mur.
- C'est incroyable ce que cette petite m'aura causé comme souci. Je croyais que maintenant elle était calmée. La réussite ça calme, non?... Eh ben non. Pas elle. Elle continue de m'emmerder... Un chat !!... C'est une récidive !... Il y a une quinzaine d'année elle avait réussi à entourloupiner son frère en le faisant arriver avec un hamster le jour de mon anniversaire... J'ai ramé quatre année avec cet Ernest. D'accord, c'était un hamster hors du commun... Un petit génie de hamster... Alors forcément, je m'étais mise à l'aimer. A sa mort après m'avoir vu pleurer pendant deux jours de suite, Chloé m'avait promis de ne plus jamais ramener un animal ici... 
Elle a eu besoin de recommencer la même ânerie... Elle aurait pu m'offrir un pull en cachemire, un sac Hermes, un I pad, un voyage en Egypte... Un truc de fille à mère, un truc de femmes, de nana... Non, elle a encore voulu me coller un fil à la patte...Un autre enfantillage! Et je te parie qu'en écoutant le message que j'ai laissé sur son téléphone, elle est en train de dire à tout le monde : "Ecoutez un peu comment ma mère me parle ! Cette femme est une marâtre, une femme sans coeur!"... 
C'est ce genre de truc qu'elle doit dire à tous ces traders de mes deux qui bossent avec elle... Eh ben mon pauvre animal si tu savais où tu as mis les moustaches,  tu te tirerais vite fait de ton carton!... En tous cas la porte est grande ouverte, n'hésite pas!

Mameth Levantre se pencha au dessus du carton et me regarda fixement en disant :
- En plus j'ai toujours préféré les chiens. Les chats se sont des emmerdeurs et des emmerdements j'en ai assez comme ça.... Remarque tu es joli et tu as l'air... Elle n'a pas fini sa phrase, un truc vibra sur la banquette.
 Mameth Levantre regarda droit devant elle et se redressa. Elle parla dans le truc en durcissant le ton:
- Ah! Enfin!... Oui, bonsoir! Merci... Pardon?... L'Entreprise ID Cadeau on Line!  Si mon cadeau a bien été livré et si je suis satisfaite? Ah oui, monsieur, absolument, mon cadeau a bien été livré et s'ébat dans son carton... Un instant j'ai cru que vous alliez m'annoncer qu'il s'agissait d'une erreur ou d'un gag et vous m'auriez soulagée. Ca devrait être interdit ce genre d'entreprise... Vous êtes un irresponsable, monsieur, je vais prévenir la SPA... Ahhh! Allo!... Il a raccroché, le con!... Je respire profondément et je me calme sinon je vais finir aux urgences... Ah c'est sympa comme anniversaire, cette année. C'est sympa!

Le truc vrombit de nouveau. Mameth ne se précipita pas et dit d'une voix grave et sèche:
- J'écoute...
Puis sa voix se radoucit et monta d'un ton, bien que teintée de mauvaise humeur.
- Comment ça, tu vas arriver plus tard que prévu? Tu sais quand même que c'est mon anniversaire ce soir, Guillaume?... Il me tarde que tu arrives parce que ta soeur a été ignoble! Elle vient de me jouer un tour de cochon bien gratiné !... Enfin tu jugeras par toi même.... Ok, je ne prépare rien, on ira au resto. Tu me l'offres. Entendu. Ca au moins c'est un cadeau sympa. A tout à l'heure mon Gui-Gui.

Ca commence mal pour toi, le chat. Tu vas rester tout seul ce soir dans ton carton pisseux. De toute façon il est hors de question que tu prennes racine ici. Je vais te refiler à la SPA vite fait bien fait. Ils te prendront, c'est un cas de légitime défense!..
Je ne sais pas pourquoi j'ai miaulé bêtement. D'angoisse sans doute. Mamette s'est penchée pour la seconde fois sur moi au dessus du carton:
- Tu es beau quand même. C'est dommage que tu sois tombé sur moi car tu es bien beau.
Elle posa sa main aux trois bagues sur ma tête et bizarrement sa main que je croyais rugueuse et méchante était d'une grande douceur, très satinée. Je n'ai pas pu m'empêcher de ronronner.
- Ah non! s'écria Mameth. Pas ça, le chat! On ne cherche pas à m'émouvoir. On ne me refait pas le coup du Ernest. Parce que celui là il aurait été capable de me faire décrocher la lune!..

Le téléphone sonna de nouveau. Mamette appuya sur le truc.
- ...Enfin, tu rappelles !... Oui merci bien !... C'est ça, fous toi de moi, Chloé!... Je peux savoir ce qui t'a pris de m'offrir un chat? C'est incroyable qu'à ton âge tu cherches encore à me mettre en colère. C'est pour pouvoir dire ensuite à tout le monde que je suis une hystérique ?... Comment ça tu m'entends mal et tu ne peux pas parler longtemps?... Qu'est ce que je disais ?... Tu cherches toujours à me pousser à bout.  Tu as toujours refusé de m'entendre... En Inde ?... Tu es en Inde?.. A Calcutta pour dix jours.... Et c'est là bas que tu as eu cette idée géniale? C'est le décalage horaire qui t'as tapé sur le système nerveux ou quoi ?.. Oui, je me calme et je t'écoute.

Deux bonnes minutes s'écoulèrent. Tout était silencieux. J'ai cru que Mameth Levantre avait avalé sa langue. Mais non. Sa voix surgit soudain stridente comme le sifflement d'un serpent à sonnette.
- Que ma vie n'est que solitude?... Qu'il faut que j'arrête de vivre repliée sur moi même... Mais tu délires ma pauvre petite. Tu as fumé un joint ou quoi dans ton Calcutta de malheur. Je me porte très bien sans ton père, figure toi. Je me porte même mieux qu'avant. Parce que lui et toi vous êtes de la même trempe: des emmerdeurs! Alors plus vous êtes loin, mieux on se porte!
Et Mamette raccrocha en jetant le truc sur le canapé. Elle s'écroula dans le fauteuil d'à coté.
- Ma fille me tuera. Le père n'a pas réussi mais la fille est plus forte que le père! Me faire ça le jour de mes cinquante deux ans. L'année ou son père m'a larguée et a tout largué, d'ailleurs, pour se retirer dans un couvent de franciscains, en Espagne... Maintenant que je me sens ridée comme un pruneau, que j'ai pris deux kilos depuis l'an dernier... Vraiment, c'est une belle vache, elle a une pierre à la place du coeur. Tu vois Lucien, on dit qu'un enfant c'est la plus belle chose au monde. Possible... quand ils avancent vers vous en titubant sur leurs petites jambes potelés en vous tendant les bras. Oui, dans ces moments là, sans doute.... Mais plus tard, parfois, tu voudrais n'en avoir jamais pondu.

Mameth s'était emparée de moi et me tenait fermement contre sa poitrine tiède. Elle me caressait machinalement. Je crois qu'elle pleurait maintenant. D'abord j'ai cru que c'était le mur qui s'appelait Lucien, mais j'ai compris que c'était moi.
- Je trouve que ça te va bien Lucien. C'est un joli prénom. C'est Gainbourg qui se prénommait Lucien. J'avais aussi un voisin à Tarrouges qui s'appelait Lucien. On s'aimait bien tous les deux, on s'aimait même plus que bien... Je te parle d'il y a belle lurette. J'étais une gamine en robe à volants. La dernière des six enfants du Commandant Fuen. C'était pas très bien vu, tout ça!...

Mamette alluma la télé. C'était l'heure des infos. En attendant Gui-Gui, elle me garda serré contre ses deux seins ronds et volumineux. Soudain, alors qu'elle était redevenue calme, son torse se gonfla et elle s'exclama :
- Mon dieu, mon pauvre Lucien, que le monde devient abruti! Ecoute moi un peu l'analyse de cette bande de faux culs. Ils parlent pour ne rien dire en s'imaginant nous bourrer le mou et avoir inventé la poudre....

Pour me mettre bien avec elle et lui dire qu'elle avait certainement raison, je lui ai léchouillé plusieurs fois sa main aux trois bagues. Elle ne résista pas et ne retira pas sa main. Même si elle ne le savait pas encore, j'ai senti qu'elle commençait à m'aimer.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget